Monitoring de la qualité de l’air à Luxembourg-Ville

Malgré que les analyses de la qualité de l’air soient de la compétence de l’Etat, la Ville de Luxembourg a fait faire des analyses propres sur base volontaire. Ce faisant, la Ville a fait analyser plusieurs sources de pollution, en termes de particules fines, d’oxydes d’azote, d’ozone, de dioxydes de soufre, de monoxyde de carbone et de concentrations de benzène. Les prises de mesures ont été réalisées à des endroits différents, notamment près de la passerelle de Bonnevoie ou encore le long de la grande artère Centre Hamilius – Gare centrale. Au-delà, la Ville de Luxembourg dispose d’un instrument mobile pour mesurer les oxydes d’azote.

Même si, par endroits, une légère amélioration de la pollution en NO2 serait apparemment notée (48 μg/m3 en 2015 Centre Hamilius – Gare centrale), les valeurs se situent toujours sensiblement au-dessus des valeurs limites européennes (40 μg/m3).

En 2015, un plan d’action a vu le jour dont l’une des mesures était de moderniser la flotte existante des autobus de la Ville ou à promouvoir davantage la mobilité douce. Une mesure qui n’étonne point puisque le rapport environnemental de la Ville de Luxembourg établit une corrélation évidente entre la pollution de l’air et le volume du trafic.

Personne de contact: Denise FEIEREISEN – Tel.: 47 96 41 60

 

Informations supplémentaires

 

 

 

publication_date: 19.02.2018
Back